Et bientôt au ciné…

Titre : Boyhood (sortie : prochainement haha.)

De : Richard Linklater

Avec : Ellar Coltrane, Lorelei Linklater, Patricia Arquette, Ethan Hawke…

Synopsis Allociné : Chronique sur douze ans d’une famille à travers le point de vue d’un jeune garçon.

Qu’est-ce qui accroche ? : Le concept. Faire un film sur 12 ans. Rien que l’idée, je la trouve grandiose. C’est plus qu’une vie qui se déroule, il y a la vie des personnages, mais aussi celle des acteurs. C’est étonnant, original, osé. Quand j’ai entendu parler pour la première de ce film, j’ai cru que c’était une blague. Je suis très curieuse de voir les différences de technologie, l’évolution de ces protagonistes, tout. Se voir dans un film de 2h45 sur une période de 12 ans… L’expérience doit être incomparable. Sérieusement, même si le film en soi est mauvais, la démarche artistique est tellement géniale qu’il n’y a pas de raison de ne pas aimer. C’est assez idiot, mais c’est vrai que rien d’y penser, je me sens toute émotionnée x’D.

Actor’s Chart : Ce n’est pas le premier film dans lequel le héros a joué, mais c’est certainement le premier rôle dans lequel il a été casté. Pour le rôle de la sœur, le réalisateur a choisi sa propre fille pour le rôle. Ce qui n’est pas plus mal. Le tournage a commencé en 2002 quoi. Linklater a dit qu’il avait du mal à intégrer le fait que le tournage était fini, le film sorti etc. Tu m’étonnes…

———————-

Titre : Jupiter Ascending (sortie : 23 juillet 2014)

De : Lana et Andy Wachowski

Avec : Channing Tatum, Mila Kunnis, Sean Bean, Eddie Redmayne

Synopsis Allociné : Née sous un ciel étoilé, Jupiter Jones est promise à un destin hors du commun. Devenue adulte, elle a la tête dans les étoiles, mais elle enchaîne les coups durs et n’a d’autre perspective que de gagner sa vie en nettoyant des toilettes. Ce n’est que lorsque Caine, ancien chasseur militaire conçu génétiquement, débarque sur Terre pour retrouver sa trace que Jupiter commence à entrevoir le destin qui l’attend depuis toujours : grâce à son empreinte génétique, elle doit bénéficier d’un héritage extraordinaire qui pourrait bien bouleverser l’équilibre du cosmos…

Qu’est-ce qui accroche ? : Visuellement, ce sera probablement à couper le souffle, comme Cloud Atlas, comme Matrix, comme tous leurs films quoi x’). Car clairement, pour une fois, le cast ne m’intéresse pas du tout. Mais les effets, rien que la BA en jette plein les yeux. J’attends aussi de voir le côté antique, car bon, un perso qui s’appelle Jupiter, c’est bizarre quand même… Ah oui, et voir si Bean meurt aussi ;’D.

Actor’s Chart : Pour le coup, j’irai le voir en 3D car c’est leur premier film conçu pour la 3D. Alors à moins qu’ils ne réussissent pas à apporter leur marque de signature… je parierai que ça va bluffer à tous les niveaux :’). A la base, c’était Natalie Portman qui devait avoir le rôle de Kunis. Je me dis que vu son rôle dans Thor, heureusement qu’elle a refusé car ça lui aurait fait trop de blockbusters :’p. Puis dans la BA, la robe de Kunis à un moment, on croirait revoir Padmé Amidala :’O.

———————-

Titre : Jersey Boys (sortie : 18 juin 2014)

De : Clint Eastwood

Avec : Francesca Eastwood, Christopher Walken, Freya Tingley, Vincent Piazza

Synopsis Allociné : Quatre garçons du New Jersey, issus d’un milieu modeste, montent le groupe « The Four Seasons » qui deviendra mythique dans les années 60. Leurs épreuves et leurs triomphes sont ponctués par les tubes emblématiques de toute une génération qui sont repris aujourd’hui par les fans de la comédie musicale…

Qu’est-ce qui accroche ? : Ça ne me dit pas du tout, et je ne comprends pas pourquoi O_O. Y a tout ce qui me plaît, de la musique et encore mieux un film musical, un bon petit film gentillet à la Eastwood, des acteurs pas trop connus qui ont du potentiel prêt à être révélé car ce sont des authentiques comédiens de Broadway, une histoire vraie… Mais la BA, je ne sais pas si c’est parce qu’elle est mal montée ou quoi, mais ça ne me dit rien du tout…

Actor’s Chart : C’est bien sûr l’adaptation de la comédie musicale :’). Mais je ne le sens pas quand même…

———————-

Titre : Edge of Tomorrow (sortie : 4 juin 2014)

De : Doug Liman

Avec : Tom Cruise, Emily Blunt, Lara Pulver, Bill Paxton

Synopsis Allociné : Dans un futur proche, des hordes d’extraterrestres extrêmement organisés, appelés les Mimics, ont livré une bataille acharnée contre la Terre, réduisant les grandes villes en cendres et causant la mort de millions d’êtres humains. Aucune armée au monde n’est à même de rivaliser avec la rapidité, la violence et les capacités cognitives exceptionnelles des combattants Mimics, très bien armés, ou de leurs chefs dotés de pouvoirs télépathiques. Mais à présent, les armées du monde ont réuni leurs forces pour une ultime offensive à quitte ou double contre les extraterrestres…

Qu’est-ce qui accroche ? : Peuh, il devait sortir fin mai à la base puis il a été repoussé ><. J’avais hâte de revoir Blunt dans un rôle un peu d’action. Bref, c’est le réal de La mémoire dans la peau, les combats m’ont l’air bien mené, j’aime bien le concept de mémoire cognitive aussi. Mémoire du muscle toussa. Puis de la S-F, c’est tout :’). Même si je me pose des questions sur la pertinence du choix de Tom Cruise. Je veux dire, il commence à se faire vieux, ça va être le prochain Bruce Willis quoi…

Actor’s Chart : Oh, Bérénice Béjo avait été envisagée pour le film à la place de Blunt, je ne sais pas ce que j’aurais préféré… A part ça, le film a été tourné en très grande partie sur les plateaux des films Harry Potter :’).

———————-

Titre : We are the best! (sortie : 4 juin 2014)

De : Lukas Moodysson

Avec : Mira Barkhammar, Mira Grosin, Liv LeMoyne

Synopsis Allociné : Stockholm, 1982, à l’heure où le disco explose, trois collégiennes, Bobo, Klara, Hedvig, tout juste 13 ans, décident de former un groupe de musique pour prouver que le punk n’est pas mort… Et pour crier très fort !

Qu’est-ce qui accroche ? : Dieu sait que j’ai du mal avec les films où je ne comprends rien à la langue, mais pour celui-là, la BA m’a tellement plu que je l’ai déjà noté dans mon agenda des sorties. Il y a une sorte de bonne humeur indéniable, et je suis déjà attachée à ces petites x’D. Pourquoi, je suis pas fan de punk ou quoi que ce soit, mais ça a juste l’air… « sympa ».

Actor’s Chart : Il s’agit de l’adaptation du roman graphique Aldrig godnatt (Never Goodnight) dont l’auteur n’est autre que la femme du réalisateur ^^’. D’ailleurs, c’est lui qui a réalisé Mammoth, avec Gael Garcia Bernal et Michelle Williams :’).

Publicités

Je veux pas aller au ciné, j’ai pas le moral, je suis fatiguée…

Titre : States of Grace (VO : Short Term 12 sortie le 23 avril alors que ça fait six mois aux US)

De : Destin Cretton

Avec : Brie Larson, John Gallagher Jr., Kaitlyn Dever, Rami Malek…

Synopsis Allociné : Sensible et déterminée, Grace est à la tête d’un foyer pour adolescents en difficulté. Parmi les jeunes membres de son équipe, diversement expérimentés, la solidarité et le bon esprit sont de mise. Jusqu’à l’arrivée soudaine d’une fille tourmentée qui ignore les règles du centre et renvoie Grace à sa propre adolescence… pas si lointaine.

Qu’est-ce qui accroche ? : Festival indés ! Il en a écumé, et du coup, ça donnait vraiment envie. Puis le sujet est assez chouette. Je l’ai déjà vu, mais même avant de le voir, il y a une véritable humanité qui se dégage du film. En plus, il ne dure pas 2h x’). Un bon petit film indépendant comme on les aime, beaucoup de douceur, on se pose des questions, on découvre des choses.

Actor’s Chart : En fait, ce film reprend le premier court-métrage que le réalisateur avait fait. Même titre, il y a juste un acteur dedans qui est le même, et sinon tout le reste du cast a changé. Il s’est inspiré de sa propre expérience (en gros, il a été éducateur spécialisé quoi, super). Le tournage a duré en tout et pour tout 20 jours, c’est assez rapide, mais vu leurs moyens limités, c’est normal pour un film indépendant. Et vu l’emploi chargé des autres acteurs (The Newsroom pour Gallagher, des films pour Malek vu récemment dans Need for Speed, et les futurs projets de Larson…) ça paraissait normal.

———————-

Titre : Godzilla (sortie : 21 mai 2014)

De : Gareth Edwards

Avec : Bryan Cranston, Aaron Taylor-Johnson, Elizabeth Olsen, Ken Watanabe…

Synopsis Allociné : Le monstre le plus célèbre au monde devra affronter des créatures malveillantes nées de l’arrogance scientifique des humains et qui menacent notre existence…

Qu’est-ce qui accroche ? : Voilà quoi. Vous avez vu qui il y a et de quoi parle le film x’D ? C’est assez intrigant, je dois admettre. Le dernier film qui reprenait un peu la mythologie japonaise, c’était Pacific Rim qui était plutôt joli à regarder. Là, avec Godzilla, et bientôt Les tortues ninja, on peut presque s’attendre à ce qu’il refasse un Astroboy *sort* ou qu’ils s’attaquent aux Gundam haha. Le pire, je pense que les Gundam ça marcherait d’enfer, un mélange entre Transformers et un buddy movie x’D.

Actor’s Chart : C’est étrange de le voir Cranston. Un vrai caméléon, je suppose. Les gens doivent le voir comme Walter White et non plus comme papa Malcolm ? En tout cas, avec des cheveux, c’est toujours mieux :’D. Sinon, pour dire que Godzilla c’est une vraie institution au Japon, ils me font penser aux Bioman… Ah oui, et je ne comprends pas le délire des directeurs de casting en ce moment. J’ai l’impression que tous les frères/sœurs finissent par être amants dans un autre film… En l’occurrence, c’est pour Olsen et Taylor-Johnson qui vont jouer des jumeaux dans le prochain Avengers ^^’.

———————-

Titre : X-Men: Days of Future Past (sortie : 21 mai 2014)

De : Bryan Singer

Avec : TROP DE GENS ceux des anciens et des nouveaux, vraiment trop de gens.

Synopsis Allociné : Les X-Men envoient Wolverine dans le passé pour changer un événement historique majeur, qui pourrait impacter mondialement humains et mutants…

Qu’est-ce qui accroche ? : PFFF. Je vais faire ma fangirl, mais encore une fois, les acteurs quoi. Y en a trop pour les nommer… En plus, Singer reprend les commandes ce qui promet. Puis le premier du sequel, c’était le seul des X-Men que j’ai vraiment aimé, les autres m’ont toujours semblé trop gentillets voire trop épiques. Ou alors c’est parce qu’il y a des Anglais dans le casting… Mais rien que la BA donne envie, de beaux effets, des belles couleurs. Après, il faut que ça reste cohérent (j’entends pas cohérent par rapport aux comics ou autre, personnellement, je m’en fiche, mais cohérent au sein du film x’).

Actor’s Chart : Tiens, récemment j’ai lu une news comme quoi Anna Paquin ferait partie quand même des bonus du DVD. Super… *ironique* Ah oui, comment Omar Sy a réussi à se retrouver là-dedans sérieusement x’D ? Bizarrement, contrairement à Dujardin, je doute qu’il prenne la grosse tête :’). Et autre ironie du sort, dans ce film, le perso de Vif-Argent est joué par Evan Peters (le petit génial découvert dans American Horror Story) alors que le même perso est repris par Taylor-Johnson *beurk* dans les Avengers… Tout ça parce que X-Men est un produit de la FOX –‘.

———————-

Titre : Nos étoiles contraires (sortie : 20 août 2014 VO : The Fault In Our Stars)

De : Josh Boone

Avec : Shailene Woodley, Ansel Elgort, Laura Dern, Willem Dafoe…

Synopsis Allociné : Hazel Grace et Gus sont deux adolescents hors-normes, partageant un humour ravageur et le mépris des conventions. Leur relation est elle-même inhabituelle, étant donné qu’ils se sont rencontrés et sont tombés amoureux via un groupe de soutien pour les malades du cancer.

Qu’est-ce qui accroche ? : En fait, Woodley était dans une lancée indépendante avant la sortie de Divergent là… J’ai l’impression que ce film est le penchant des histoires à la Spectacular Now, The Perks of Being a Wallflower et tous ces films initiatiques particulièrement beaux :’). Il y a un mal-être quelque part, chez le héros, et l’autre va lui redonner le goût à la vie. Et c’est juste beau. Ça sonne plus ou moins juste, mais c’est beau.

Actor’s Chart : Encore un autre exemple d’amants passés à frère/sœur (dans Divergent). C’est un peu étrange x’D. C’est tiré d’un bouquin pour jeune adulte (comme on le dit si bien) de John Green qui a très bien marché.

———————-

Titre : Salsa Fury (de la VO Cuban Fury sortie inconnue)

De : James Griffiths

Avec : Nick Frost, Chris O’Dowd, Rashida Jones, Olivia Colman…

Synopsis Allociné : Malgré un grand manque de confiance en lui et des kilos en trop, Bruce Garrett a le coeur qui bat passionnément (mais secrétement) pour la salsa. Vingt-deux ans après avoir abandonné la danse, il rencontre Julia qui lui fait réaliser à quel point sa vie est devenue lisse et monotone. Pour elle, il va affronter sa timidité et raviver sa flamme latine…

Qu’est-ce qui accroche ? : Parce qu’une ronde des BA n’est pas une ronde sans film àlacon dont personne n’a jamais entendu parler x’D. Mon dévolu s’est jeté sur celui-là car Nick Frost est juste hilarant en règle générale. Alors si on rajoute un Chris O’Dowd et une Rashida Jones (Ann Perkins!) soutenue d’une Olivia Colman, j’ai bon espoir pour l’humour du film :’D. Majoritairement anglais, avec une petite américaine au milieu, un sujet qui va permettre pas mal de comique burlesque. Ouais, je le sens bien, puis rien que pour la salsa haha.

Actor’s Chart : Bon, on n’est pas dans une comédie du duo Frost/Pegg, mais il fait quand même un cameo durant le film. Ça se veut léger, donc il ne faut pas s’attendre à des miracles.

 

Vivement 2014 pour voir…

Titre : Veronica Mars (sortie le 14 mars mais quand en France ?)

De : Rob Thomas

Avec : Kristen Bell, Jason Dohring, Enrico Colantoni etc. Tout le monde quoi.

Synopsis Allociné : Neuf ans après la fin de ses études, Veronica Mars doit de nouveau jouer les détectives…

Qu’est-ce qui accroche ? : Ça se passe de commentaire, non ? Je veux dire, enfin :’). C’est tellement rare une série qui passe à un film alors qu’elle a été annulée il y a longtemps (pardon, vous avez dit Firefly :’D ?). Puis, sinon, TEAM PIZ. Je veux dire, Logan et Veronica, c’est juste pas possible, c’est le passé, c’est pas un type bien, il lui fait du mal, je suis sûre qu’il ne resterait pas fidèle non plus. Alors que le petit Piz (actuellement dans la série Enlisted), il est chou.

Actor’s Chart : Ben tout le monde sait déjà tout dessus. J’aurais pas été contre un caméo d’Amanda Seyfried aussi. Le film a été bouclé en 23 jours. Ça a commencé sur Kickstarter. Bref, vous savez tout sûrement et bien plus que moi x’D.

———————-

Titre : A Long Way Down (sortie prochainement sûrement)

De : Pascal Chaumeil

Avec : Pierce Brosnan, Toni Colette, Aaron Paul, Imogen Poots, Rosamund Pike

Synopsis Allociné : A Londres, la nuit du Nouvel An, quatre personnes déçues par leur vie sont décidées à en finir et se retrouvent sur le toit du même immeuble..

Qu’est-ce qui accroche ? : Euh, le cast :’D ? C’est un faux film anglais quoi, car Colette est australienne, Brosnan est irlandais, y a juste Poots (je l’aime, elle est totalement perchée) qui est une vraie. Bon, Paul est censé jouer un Yankee, donc c’est normal aussi. Mais sinon, c’est l’adaptation du best-seller de Nick Hornby. On le connaît déjà avec les adaptations de About a Boy (bientôt la série d’ailleurs), High Fidelity mais aussi le scénario de An Education ^^. Au début, c’est le sujet et le titre qui m’ont intéressée. Ça me faisait un peu penser au Magasin des suicides de Jean Teulé. Sauf qu’en fait, pas du tout x’D, même si ça parle évidemment de suicide. Ça va être intéressant l’adaptation en revanche, car le bouquin se présente sous forme de « chacun parle à son tour à la première personne », donc on va voir comment les pensées seront retranscrites.

Actor’s Chart : Si vous avez vu le récent The World’s End, vous remarquerez que Brosnan et Pike ont déjà joué ensemble. Ou tout simplement dans Meurs un autre jour, car oui, il était James Bond *sort*. Et assez curieux, le réalisateur est français, il a participé à Engrenages, Fais pas ci, fais pas ça, et c’est lui qui a fait Le plan parfait avec Kruger et Boon. Bon, je ne sais pas ce que ça va donner, mais il y a du potentiel humour noir et histoire de vie. En fait, Emile Hirsch devait jouer le rôle finalement occupé par Aaron Paul. Ça me dérange pas perso, mais il aurait pu laisser plus pousser ses cheveux…

———————-

Titre : Neighbors (ou Nos pires voisins en VF sortie 23 juillet)

De : Nicholas Stroller

Avec : Seth Rogen, Rose Byrne, Zefron, Dave Franco

Synopsis Allociné : Un couple fraîchement parents se trouve contraint de vivre à côté d’une maison de fraternité.

Qu’est-ce qui accroche ? : J’aime bien le réal. Ses Forgetting Sarah Marshall, Get Him To The Greek et The Five-Year Engagement… ben j’avais vraiment bien aimés. Du coup, je me dis que ce film là, bien que ce soit avec Rogen, je serai susceptible d’apprécier (et même si ce sont les prods de This Is The End…). Et malgré un Franco, y a les autres acteurs quoi (quand Byrne garde son accent australien, c’est le mieux x’D). En plus, c’est beaucoup d’impro (dans le style nouvelle vague de comédiens SNL style) et cet humour marche bien sur moi ^^. C’est vraiment le côté fangirl qui joue, car le plot ne me dit absolument rien du tout.

Actor’s Chart : Rogen joue ici avec le frère de James Franco, avec qui il a tourné plusieurs films (que je ne nommerais pas car ils m’insupportent x’). J’ai peur que ce soit trop sale pour mon innocence, mais bon… tentons, tentons.

———————-

Titre : A Million Ways to Die in the West (sortie le 2 juillet et traduit par Albert à l’ouest… le héros s’appelle comme ça… mais bon…)

De : Seth McFarlane

Avec : Seth McFarlane, Charlize Theron, Amanda Seyfried, Neil Patrick Harris, Liam Neeson…

Synopsis Allociné : Un cowboy, qui vient de perdre sa petite amie, s’entraîne pour devenir un as de la gâchette, avec l’aide d’un hors-la-loi réputé. Mais le cowboy commence à avoir des sentiments pour la femme de son collaborateur…

Qu’est-ce qui accroche ? : A la même sauce que Ted ce sera. McFarlane est très « facile » dans ses blagues, avec une vulgarité innommable, ce que je désapprouve fortement. En plus de la vulgarité verbale, il y a la vulgarité sexuelle… Comme on dit, de l’humour bien gras. Mais il a bien su s’entourer pour le coup, et ce côté parodique des westerns… ben pourquoi pas x’D. J’ai bien aimé dans la BA le décalage anachronique. Puis bon, malgré tout ce qu’on peut reprocher à McFarlane, c’est une grosse ponte de la pop culture, et il sait (plus ou moins) ce qu’il fait…

Actor’s Chart : C’est co-écrit par la même équipe que pour Ted. D’ailleurs, ils travaillent sur un Ted 2 actuellement.

———————-

Titre : Winter’s Tale (ou Un amour d’hiver en VF sortie le 12 mars)

De : Akiva Goldsman

Avec : Colin Farrell, Jessica Brown Findaly, Russel Crowe, Matt Bomer

Synopsis Allociné : A New York, à l’aube du XXe siècle, Peter Lake, un voleur irlandais, s’éprend de Beverly Penn, la jeune et riche propriétaire de la demeure qu’il a cambriolée. Celle-ci décèdera quelque temps après, et Peter se découvrira un pouvoir surnaturel, celui de faire revenir les morts à la vie…

Qu’est-ce qui accroche ? : Bon, ça a l’air gnan-gnan, niais, je ne vous le fais pas dire. Mais pour voir Matt Bomer au cinéma, je regarderai tous les films pourris qui existent x’D. En plus, y a lady Sybil ! Les images montraient un film assez joli, un mélange de Entre deux rives et de Time’s Traveler’s Wife ^^’. Je pense que c’est le titre et le fait que ce soit un pseudo film d’époque qui me plait :’).

Actor’s Chart : Goldsman dirige ici son premier film, mais il est avant tout scénariste, pour des grandes productions telles que Je suis une légende ou Mémoires d’une geisha. On se doute que c’est l’adaptation d’un roman, celui de Mark Helprin.

———————-

Bien sûr, il y a également tous les films de super-héros de The Amazing Spiderman 2 à Captain America: The Winter Soldier en passant par X-Men: Days of Future Past, les suites de Hunger Games, The Hobbit, How To Train Your Dragon (hyper important !!) ou encore de Planet of the Apes, et 300, mais aussi des grands péplums à la Noé ou Pompéi ainsi que des films de SF à gros budget comme Jupiter Ascending et Edge of Tomorrow… et enfin des reboots qui sortent d’on ne sait où à la Robocop, Godzilla (bon okay, y a Cranston et Elizabeth Olsen) et les Tortues Ninja… sans oublier les adaptations des romans à succès pour ados qui vont marcher d’enfer avec Divergente et The Maze Runner (je suis assez emballée par ces deux-là d’ailleurs, avec respectivement Shailene Woodley et Kaya Scodelario :’).

Les bandes-annonces en direct du TIFF

Actuellement, on est en plein milieu (enfin plutôt vers la fin) du Toronto International Film Festival (acronyme en TIFF x’). Chaque année, mi-septembre, quelques films majeurs (dont ceux qui seront probablement en lice pour les Oscars) se retrouvent à Toronto depuis 1976. Ce qui est sympa dans ce festival c’est qu’il n’y a pas de jury, pas de prix officiel mais plutôt que des prix du public ^^. Ainsi, en 2001, c’était un petit film de chez nous qui a remporté l’adhésion du public… eh oui, Le fabuleux destin d’Amélie Poulain a fait un tour au Canada. A la base, le TIFF s’appelait « The Festival of Festivals » car son but était de rassembler les meilleurs films qui courraient déjà le circuit des festivals. De nos jours, certains films font carrément leur début pendant le TIFF. Bref, après ce point généralités, j’ai sélectionné quelques films qui m’ont fait de l’œil dans leur sélection. Il faut savoir, un peu comme les films sélectionnés à Sundance, on ne les verra dans nos salles obscures que dans très longtemps voire jamais x’).

Titre : Parkland (sortie le 2 octobre 2013)

De : Peter Landesman

Avec : Zac Efron, Marcia Gay Harden, James Badge Dale, Billy Bob Thornton, Paul Giamatti, Tom Welling

Synopsis Allociné : 22 novembre 1963 : le président américain John F. Kennedy est assassiné à Dallas (Texas) et le monde change alors pour toujours. Une poignée de personnes ordinaires sont soudainement confrontées à des circonstances extraordinaires qui transformeront leur vie : les jeunes docteurs et infirmières de l’hôpital Parkland, le chef du bureau des services secrets de Dallas, le caméraman qui immortalise involontairement la tragédie sur pellicule – ce film deviendra le plus vu et le plus commenté de l’Histoire –, les agents du FBI qui tiennent le tueur à portée de main, le frère de Lee Harvey Oswald laissé seul avec sa famille dévastée, et enfin les agents de sécurité du président Kennedy, tous témoins du drame et de la nomination du vice-président Lyndon Johnson à la tête d’une nation dont l’innocence est à jamais perdue.

Qu’est-ce qui accroche ? : Ça a beau être adapté d’un bouquin (de Vincent Bugliosi, Four Days in Novembre: The Assassination of President John F. Kennedy qui retrace les évènements du jour de l’attentat et des trois jours suivants visiblement), j’aime beaucoup quand il s’agit de faits réels :’). Puis même si les critiques ont été moyennes, je suis toujours pour Zefron bien sûr… Et le casting est quand même assez intéressant. En plus le style « vintage » avec des images d’archives est assez original. Enfin, peut-être plus original maintenant, mais ça change un peu. Puis le point de vue du côté d’Oswald promet d’être intéressant.

Actor’s Chart : Tiens, ça me fait penser que Parkland est justement l’un des films qui est projeté pour la première fois au TIFF. Oh et Tom Welling ? Le retour de Clark Kent quoi x’D.

———————-

Titre : Kaze Tachinu (Le vent se lève, il faut tenter de vivre le titre à rallonge en VF sortie le 15 janvier 2014)

De : Hayao Miyazaki

Avec : Honnêtement, je pense qu’on s’en fiche x’)…

Synopsis Allociné : L’histoire de l’ingénieur japonais Jiro Horikoshi, connu pour avoir créé l’avion de chasse Mitsubishi A6M, surnommé chasseur Zero et devenu le symbole de la lutte aérienne du Japon durant la Seconde Guerre mondiale.

Qu’est-ce qui accroche ? : Dernier Miyazaki en date avant très longtemps… J’aime bien la 2nde Guerre Mondiale, et je suppose que la voir à travers les yeux des Japonais peut être très beau. Car on est loin de Mémoires de nos pères, hein. On est dans une animation qui joue avec la poésie et la beauté sonore. Puis même s’il s’agit d’un film d’animation, il s’agit encore une fois d’une inspiration sur des faits réels, donc l’ingénieur en question. Et je trouve ça bien chouette :’D. Je n’aime pas les Miyazaki habituellement, mais celui-là a l’air moins fantaisiste que ces films précédents alors je garde espoir. Puis ça a l’air triste, et Dieu sait combien les animations japonaises dramatiques sont belles *sort*.

Actor’s Chart : Je ne sais pas trop pas pourquoi ils ont choisi une phrase de Paul Valéry pour la traduction oO mais bon, pourquoi pas… Sûrement avec une bonne raison, mais aucune idée de laquelle. Il paraît que le film aurait créé la polémique au pays du Soleil levant car trop de scènes montraient des fumeurs partout. Okay… Sinon, Miyazaki souhaite se concentrer sur des courts-métrages et ne fera sans doute plus des longs, c’est ce qu’on verra aussi x’).

———————-

Titre : 12 Years a Slave (sortie le 22 janvier 2014)

De : Steve McQueen

Avec : Chiwetel Ejiofor, Michael Fassbender, Paul Dano, Benedict Cumberbatch

Synopsis Allociné : New York, 1841. Solomon Northup, un jeune afro-américain, est kidnappé et réduit à travailler comme esclave dans des champs de coton en Louisiane. Son calvaire durera près de 12 ans.

Qu’est-ce qui accroche ? : Encore une adaptation, d’une histoire vraie tirée des mémoires de Northup cette fois-ci x’D. Je vais finir par croire que j’ai un « style ». Ou tout simplement parce qu’il y a encore un cast de fous. J’aime bien tout ce qui parle de la ségrégation, de la libération, de l’égalité ou tous ces principes propres aux droits de l’homme en général ^^. Souvent, ça donne de beaux discours, des scènes émouvantes et quelques rôles inoubliables.

Actor’s Chart : Quand je vois Ejiofor, je pense toujours à Serenity bien sûr x’D. Donc le voir dans un rôle de gentil me fait tout bizarre. Ah tiens, y a Sarah Paulson aussi dedans :’D. Pour moi, j’ignore pourquoi, mais je le sens bien remporter l’Oscar du meilleur film au bout de la route x’D. Enfin, y a le temps de voir… Contrairement au Lee Daniel’s Butler, ce film transmet un message plus universel je trouve…

———————-

Titre : August: Osage County (sortie le 5 février 2014)

De : John Wells

Avec : Julia Roberts, Meryl Streep, Ewan McGregor, Benedict Cumberbatch

Synopsis Allociné : Violet Weston, une mère toxicomane devenue veuve, est contrainte de reprendre les commandes de la famille, tandis que sa fille aînée Barbara connaît une grave crise conjugale…

Qu’est-ce qui accroche ? : J’aime bien comment ils parlent dans ce film x’D. Puis bon, c’est un drame familial avec une belle histoire de vie (comme l’indique les plans de soleil couchant/levant de la BA) avec un tas de stars alors je ne vais pas dire non x’). Encore une adaptation huhu, d’une pièce de théâtre cette fois-ci, on verra bien ce que ça donne. Même si la part est belle pour Roberts alors que ça n’aurait pas forcément été la personne sur qui j’aurais centré les choses, il semble avoir pas mal d’humour également. Mais bon, qui dit drame avec des stars, dit Oscars à la clé.

Actor’s Chart : C’est la première fois que Roberts joue avec Streep qui est parait-il, son actrice préférée… A l’origine, le rôle de Juliette Lewis devait être joué par Andrea Riseborough qui n’a pas pu se libérer malheureusement. Cumby est bien occupé, il est à l’affiche de pas moins de trois films dans le festival avec The Fifth Estate dans le rôle de Julian Assange (que je suis assez curieuse de voir) et dans 12 Years a Slave plus haut.

———————-

Titre : Kill Your Darlings (sortie prochainement…)

De : John Krokidas

Avec : Daniel Radcliffe, Dane DeHaan, Michael C. Hall, Ben Foster, Elizabeth Olsen

Synopsis Allociné : Une 1944, un meurtre commis par l’un de leurs amis rassemble les chefs de file de la Beat Generation, les poètes Jack Kerouac, Allen Ginsberg et William S. Burroughs.

Qu’est-ce qui accroche ? : OHLALA. Depuis qu’il a été annoncé, je l’attends rhaaa. C’est un peu un casting « indé » de rêve. On aura beau dire tout ce qu’on veut sur Radcliffe, il a vraiment des projets intéressants. En plus, pour une pseudo littéraire comme moi, voir un film sur la beat generation, que demander de plus ?! Kerouac et Carr ohlala. Michael C. Hall qui stalke Dane DeHaan ? Ohlala. Mon fangirlisme n’en peut plus. Bon, niveau véracité on repassera sans doute, mais qu’importe, c’est une fiction avant tout !

Actor’s Chart : Le film avait été prévu avec un premier cast de comédiens tels que Chris Evans, Jesse Eisenberg, Ben Wishaw… mais les finances n’ont pas suivi et finalement c’est tombé à l’eau. Bon, j’aurais voulu qu’ils gardent Wishaw quand même, mais avoir à sa place Foster, ça change un peu je suppose ^^.

———————-

Titre : All the Wrong Reasons (sortie un jour j’espère)

De : Gia Milani

Avec : Cory Monteith, Kevin Zegers, Emily Hampshire, Karine Vanasse

Synopsis Allociné : L’histoire de quatre personnages qui doivent lutter pour survivre après un traumatisme.

Qu’est-ce qui accroche ? : Le résumé est très concis x’). Honnêtement, quand j’ai vu la note IMDb je me suis dit que c’était juste parce que Monteith avait trépassé… Oui, c’est peut-être cynique, mais c’est malheureusement la société d’aujourd’hui. Puis après, j’ai regardé la BA. Et je me suis dit « oh, mais ça a l’air pas mal du tout »… Donc oui, j’ai fait ma mauvaise langue. Les personnages ont l’air vraiment intéressant et plein de cette « étrangeté » qui font qu’ils nous intriguent et apportent une douceur à l’ensemble.

Actor’s Chart : Enfin un film « original » haha. C’est une production canadienne, ce qui fait que tout le cast fait partie des gentils caribous. Et ça rend bien ! Je suis contente de voir le petit Zegers dans quelque chose de plus malin que Mortal Instruments ainsi que de retrouver Vanasse après l’arrêt de Panam. Concernant Monteith, il a un autre film pas encore sorti…

———————-

Pfff en fait, il y a tellement d’autres films qui m’ont tapé dans l’œil que je ne pourrais pas tous les citer… Dom Hemingway pour pouvoir voir Emilia Clarke dans un autre registre, The Invisible Woman pour le côté film d’époque, le diptyque The Disappearance of Eleanor Rigby (Him & Her) à cause du titre :’D, The Love Punch car ça a l’air d’être une bonne comédie britannique, le docu sur Salinger car il reste un mystère, Night Moves pour pouvoir descendre Jesse Eisenberg, et bien d’autres encore… C’est drôle car la plupart des acteurs présentent tous plusieurs films sélectionnés ^^. Il faut voir aussi le panel programmé… Et le tout finit dimanche :’).

Bientôt sur les écrans…

Titre : The Butler (Le majordome en VF sortie le 11 septembre 2013)

De : Lee Daniels

Avec : Forest Whitaker, Oprah Winfrey, Mariah Carey, John Cusack

Synopsis Allociné : Le jeune Cecil Gaines, en quête d’un avenir meilleur, fuit, en 1926, le Sud des États-Unis, en proie à la tyrannie ségrégationniste. Tout en devenant un homme, il acquiert les compétences inestimables qui lui permettent d’atteindre une fonction très convoitée : majordome de la Maison-Blanche. C’est là que Cecil devient, durant sept présidences, un témoin privilégié de son temps et des tractations qui ont lieu au sein du Bureau Ovale. À la maison, sa femme, Gloria, élève leurs deux fils, et la famille jouit d’une existence confortable grâce au poste de Cecil. Pourtant, son engagement suscite des tensions dans son couple : Gloria s’éloigne de lui et les disputes avec l’un de ses fils, particulièrement anticonformiste, sont incessantes.

Qu’est-ce qui accroche ? : C’est un biopic. Et c’est toujours culturellement intéressant :’p. Bon, c’est une adaptation libre d’un majordome qui a réellement existé avec un nom différent. Je pense que le fait que ça se passe un peu à la Maison Blanche m’a parlé ^^. J’ai vu plein de pubs pour ce film dans la rue.

Actor’s Chart : Cusack joue pour la 2e fois sous la direction de Lee Daniels (tout comme Mariah Carey d’ailleurs, mais elle c’était dans Precious précédemment). C’est lui qui avait réalisé Paperboy. D’ailleurs, à la base, Nicole Kidman et Zac Efron (dit Zefron) étaient également attachés au projet. Mais finalement ça ne s’est pas fait. La déferlante des acteurs s’explique avec les nombreux présidents. D’ailleurs, c’est la 2e fois que Robin Williams en joue un. Oh et franchement… Minka Kelly en Jackie Kennedy oO ? Sérieusement ?

———————-

Titre : Rush(sortie le 25 septembre 2013)

De : Ron Howard

Avec : Chris Hemsworth, Daniel Brühl, Olivia Wilde, Natalie Dormer

Synopsis Allociné : Situé durant l’âge d’or de la Formule 1, RUSH retrace le passionnant et haletant combat entre deux des plus grands rivaux que l’histoire du sport ait jamais connus, celui de James Hunt et Niki Lauda concourant pour les illustres écuries McLaren et Ferrari. Issu de la classe des privilégiés, charismatique et beau garçon, tout oppose le play-boy anglais James Hunt à Niki Lauda, son adversaire autrichien, réservé et méthodique. RUSH suit la vie instable de ces deux pilotes, sur les circuits et en dehors, et retrace leur rivalité depuis leurs débuts.

Qu’est-ce qui accroche ? : Je suis une trèe grande fan de Daniel Brühl :’). Je le trouve extra, autant en gentil Allemand qu’en méchant, ou en pseudo Français ou dans un film espagnol. Là, c’est l’occasion qu’il se fasse vraiment connaître dans une production américaine. Après, les courses de F1 c’est pas vraiment mon trip à la base, mais pourquoi pas x’D. Et y a Jaqen H’ghar :’D. Vous savez, cet homme parle de lui à la troisième personne, valar morghulis :’D. Bref, j’ai juste trouvé ça divertissant, en plus, ça tombe pendant la semaine de mon retour pour rentabiliser ma carte UGC x’D.

Actor’s Chart : Ron Howard wut wut. C’est aussi basée sur une histoire vraie, mais ils n’ont pas pu utiliser les images d’archive de l’accident. Autre chose, ce ne sont pas de vraies F1 qu’ils pilotent mais en fait des F3. Ne connaissant pas du tout le sujet, je laisse aux experts le soin de comprendre x’D.

———————-

Titre : Runner Runner (Players en VF sortie le 25 septembre 2013)

De : Brad Furman

Avec : Justin Timberlake, Ben Affleck, Gemma Arterton, Ben Schwartz

Synopsis Allociné : Richie, étudiant à Princeton, joue au poker en ligne pour payer ses frais de scolarité. Lorsqu’il se retrouve ruiné, et persuadé d’avoir été arnaqué, il décide de s’envoler pour le Costa Rica afin de retrouver la trace d’Ivan Block, le créateur du site. Ivan prend Richie sous son aile et l’amène à intégrer son business. Sentant grandir le danger et réalisant les ambitions démesurées de son boss, Richie va tenter de renverser la donne en sa faveur.

Qu’est-ce qui accroche ? : Beeeen, ouais, j’ai mis cette BA juste pour Arterton haha (même si je sens que son rôle va être assez pourri). Mais avec ces quelques images, c’est assez dynamique, un bon divertissement. Après, le réal avait créé l’événement avec La Défense Lincoln quand c’est sorti, donc ça pourrait être une bonne surprise.

Actor’s Chart : C’est la première fois que Ben Affleck joue un vrai méchant visiblement. On verra s’il est crédible. Sinon sur une toute autre touche, je suis assez contente qu’il fasse Batman :’). Voilà :’).

———————-

Titre : Snowpiercer (ou Le Transperceneige en VF sortie le 30 octobre 2013)

De : Bong Joon Ho

Avec : Chris Evans, Octavia Spencer, Tilda Swinton, Jamie Bell

Synopsis Allociné : 2031. La terre n’est plus qu’une étendue gelée. Les derniers survivants sont à bord d’un train condamné à tourner autour de la terre.

Qu’est-ce qui accroche ? : J’en avais pas du tout entendu parler… Pourtant ça a l’air sympa comme film de SF oO. Je regardais un peu la filmo de Bell et je suis tombée dessus et la BA m’a de suite accrochée. Le concept m’intrigue énormément, ça me fait un peu penser à La Compagnie des Glaces de G-J Arnaud avec le gel et l’importance des trains. Et en plus, c’est réalisé par un Coréen (le réal de The Host que j’ai pas vu), y a de quoi intriguer ^^. De toute façon, dès que ça parle de castes, de système dictatorial, j’en suis x’D.

Actor’s Chart : Je ne vais rien dire sur le titre français car en fait, c’est adapté du roman graphique Le Transperceneige. Je n’ai aucune idée de la conformité de l’adaptation, on verra les critiques je suppose ^^.

———————-

Titre : Inside Llewyn Davis (sortie le 6 novembre 2013)

De : Ethan Coen, Joel Coen

Avec : Oscar Isaac, Justin Timberlake, Carey Mulligan, Garrett Hedlund

Synopsis Allociné : lewyn Davis est à la croisée des chemins. Alors qu’un hiver rigoureux sévit sur New York, le jeune homme, sa guitare à la main, lutte pour gagner sa vie comme musicien et affronte des obstacles qui semblent insurmontables, à commencer par ceux qu’il se crée lui-même. Il ne survit que grâce à l’aide que lui apportent des amis ou des inconnus, en acceptant n’importe quel petit boulot. Des cafés du Village à un club désert de Chicago, ses mésaventures le conduisent jusqu’à une audition pour le géant de la musique Bud Grossman, avant de retourner là d’où il vient.

Qu’est-ce qui accroche ? : J’ai bien aimé le concept que ce soit les stars qui sont secondaires par rapport à l’acteur principal :’). Enfin, Isaac n’est pas non plus un inconnu, on a pu le croiser dans Drive, Sucker Punch etc. mais clairement moins connu que ses collègues. Ça faisait longtemps que j’avais pas vu un frère des frères Coen et encore plus que je n’en avais pas bien aimé un… alors on verra bien. Puis l’histoire est centrée autour d’un chanteur, ils ont fait exprès de prendre des acteurs-chanteurs (je rappelle Hedlund et le ô combien insipide Country Strong) qui reprennent des covers de chansons de folk. Oh, aurais-je oublié de mentionner Carey Mulligan ? Ah non, c’est fait, pardon :’p.

Actor’s Chart : Sélectionné à Cannes, le film a reçu des critiques mitigées… Concernant la BO d’ailleurs, elle est produite conjointement par Marcus Mumford, ouaip, le leader de Mumford and Sons et également mari de Mulligan :’).

———————-

Titre : A.C.O.D. (sortie un jour j’espère)

De : Stuart Zicherman

Avec : Adam Scott, Jane Lynch, Richard Jenkins, Amy Poehler, Jessica Alba, Mary Elizabeth Winstead

Synopsis Allociné : Un homme adulte découvre qu’il a été enrôlé malgré lui dans une étude sur les enfants divorcés.

Qu’est-ce qui accroche ? : C’était trop dur de réduire la liste des acteurs alors j’ai dû en mentionner un peu plus… Allô ? Vous avez vu le casting ? Bref, j’ai peur malheureusement que ce soit trop « malin » et que les gens n’accrochent pas à l’humour du coup. Mais avec la BA, si j’ai un reproche, c’est l’impassibilité d’Adam Scott. Enfin, je peux comprendre que ce soit usant à la longue. Et comment peut-il préférer Alba à Winstead :’O ?!

Actor’s Chart : C’est le premier long-métrage du réalisateur, les critiques sont positives mais pas extra, de toute façon si un cast faisait tout on aurait tout le temps des bons films ‘-‘. Tous les tatouages qu’on voit sur Alba sont des faux *sort*. Je vais quand même mentionner le fait que Scott et Poehler joue un couple dans Parks and Recreation au cas où il y aurait des gens qui ne regarderaient pas encore la série x’).

Coming soon…

Titre : Star Trek Into Darkness (12 juin 2013)

De : J.J. Abrams

Avec : Chris Pine, Benedict Cumberbatch, Zoe Saldana, Zachary Quinto, Simon Pegg

Synopsis Allociné : Alors qu’il rentre à sa base, l’équipage de l’Enterprise doit faire face à des forces terroristes implacables au sein même de son organisation. L’ennemi a fait exploser la flotte et tout ce qu’elle représentait, plongeant notre monde dans le chaos… Dans un monde en guerre, le Capitaine Kirk, animé par la vengeance, se lance dans une véritable chasse à l’homme, pour neutraliser celui qui représente à lui seul une arme de destruction massive. Nos héros entrent dans un jeu d’échecs mortel. L’amour sera menacé, des amitiés seront brisées et des sacrifices devront être faits dans la seule famille qu’il reste à Kirk : son équipe…

Qu’est-ce qui accroche ? : A part pour Cumby, et peut-être parce qu’il s’agit d’un film de SF, je dirais qu’il n’y a pas grand-chose qui m’intéresse dans ce film… Heureusement que Simon Pegg est toujours là avec le petit Yelchin :’/. Certes, les effets seront plutôt jolis, ce sera certainement épique, mais sinon… J’en sais rien, j’ai pas trop envie de le voir sauf pour le trasher après visionnage en fait. Mais de quelqu’un qui n’avait pas aimé le premier opus, j’ai eu un bon écho, alors pourquoi pas :’O. Puis si on ne le voit pas au cinéma, on perd tout l’intérêt du film je pense…

Actor’s Chart : Toujours saoulée qu’Abrams fasse les prochains Star Wars ? Oui, oui. Sinon, à ce qu’il paraît, c’est Spielberg lui-même qui aurait suggéré le nom de Cumby à Abrams après l’avoir fait tourner dans Cheval de guerre. C’est certainement le choix le plus intelligent qu’il n’ait fait. A part ça, revoir prochainement Cumby et Alice Eve ensemble me rappelle Starter For 10, ou le film qui m’a fait craquer pour James McAvoy (et qui réunit Catherine Tate, Mark Gatiss, Dominic Cooper, Rebecca Hall, oui rien que ça) :’D.

———————-

Titre : Man of Steel (sortie le 19 juin 2013)

De : Zack Snyder

Avec : Henry Cavill, Amy Adams, Diane Lane, Kevin Costner, Michael Shannon

Synopsis Allociné : Un garçon apprend qu’il est doté de pouvoirs extraordinaires et qu’il n’est pas né sur Terre. Une fois jeune adulte, il part en voyage pour découvrir d’où il vient et pourquoi il a été envoyé sur notre planète. Mais le héros en lui se doit de faire surface pour sauver le monde de l’annihilation et devenir un symbole d’espoir pour l’humanité entière.…

Qu’est-ce qui accroche ? : Après l’échec de Superman Returns, c’est un nouveau reboot auquel on a droit. Je sais que dans les geeks (que ce soit de comics ou des films) il y a une bande assez anti Snyder (après le ratage Sucker Punch et le semi-foirage Watchmen) et la bande rivale qui est très pro. J’ai pas trop d’avis là-dessus, mais ce sera clairement un bon gros blockbuster qui va en envoyer plein les yeux avec un casting assez sérieux. Je ne suis pas du tout convaincue par le choix d’Amy Adams (qui me paraît trop gentillette pour le rôle un peu plus… direct), mais après tout, je ne l’étais pas non plus par Anne Hathaway en Catwoman et elle a fait du bon boulot.

Actor’s Chart : C’est la première fois que Superman ne sera pas joué par un Américain ^^. Cavill (qui était génial dans The Tudors) a coiffé au poteau des acteurs comme Armie Hammer, Zac Efron ou même Matt Bomer *_* qui étaient pressentis pour le rôle. Il suffit de voir combien le costume lui va x’). Oh et Adams avait fait une apparition dans un épisode de Smallville la saison 1, celle qui avait perdu drastiquement du poids et mangeait… tout x’D. Elle était encore jeune…

———————-

Titre : Frances Ha (sortie le 03 juillet 2013)

De : Noah Baumbach

Avec : Greta Gerwig, Mickey Sumner, Michael Esper, Michael Zegen

Synopsis Allociné : Frances, jeune New-yorkaise de 27 ans, vit avec sa meilleure amie Sophie, en rêvant sa carrière de danseuse. Mais Sophie déménage, et Frances se retrouve subitement seule, obligée de trouver sa place dans ce monde…

Qu’est-ce qui accroche ? : C’était l’affiche qui avait attiré mon œil au début. Je n’avais pas du tout reconnu Greta Gerwig en plus ^^. C’est en regardant la BA que je me suis dit que ce projet avait l’air très intéressant. Rien qu’en 2 minutes, j’ai senti une sincérité et une simplicité qui manquent à bon nombre de films d’aujourd’hui ^^. En plus, c’est en noir et blanc, ça peut être un choix artistique osé et adéquat. Bon après, c’est de Baumbach, qui est assez spécial. J’aime beaucoup ce qu’il fait, des Bergman se séparent à Greenberg et même son scénario de Fantastic Mr. Fox ! J’ai pas trop de doute sur la réussite du film :’D.

Actor’s Chart : Baumbach et Gerwig sont en couple dans la vraie vie (depuis Greenberg :’p), et en fait, je trouve qu’ils ont cette même tranquillité nonchalante qui leur va bien. Ils font très couple hipster x’D. Ils ont écrit le film ensemble d’ailleurs, Gerwig a dû cravacher sur les cours de danse pour être au point. Et dans le rôle de la meilleure amie, Mickey Sumner (aperçue dans The Borgias), c’est la fille de Sting ^^.

———————-

Titre : Malavita (The Family en VO sortie le 23 octobre 2013)

De : Luc Besson

Avec : Robert de Niro, Michelle Pfeiffer, Tommy Lee Jones, Dianna Agron

Synopsis Allociné : Fred Blake alias Giovanni Manzoni, repenti de la mafia new-yorkaise sous protection du FBI, s’installe avec sa famille dans un petit village de Normandie. Malgré d’incontestables efforts d’intégration, les bonnes vieilles habitudes vont vite reprendre le dessus quand il s’agira de régler les petits soucis du quotidien.…

Qu’est-ce qui accroche ? : Vous avez deviné… Ouais. Quinn Fabray *sort*. Je me dis que ce sera ptete enfin le film (pas naze comme Number Four ou The Romantics) où on la verra plus de deux minutes (contrairement à dans Burlesque). Ça pourrait être son breakthrough moment quoi x’D. A part ça, revoir De Niro dans un rôle de mafieux, ça doit être sympa aussi. J’ai lu le bouquin de Tonino Benacquista récemment (après avoir appris qu’Agron avait été castée en fait), et c’est plutôt pas mal. C’est drôle, ça se lit vite, et effectivement, ça doit faire une bonne adaptation en film. Je me demande si les auteurs y pensent quand ils écrivent leur roman (clairement Dennis Lehane et Nick Hornby doivent le faire x’D).

Actor’s Chart : L’info qui sert à rien, ils ont tourné vraiment en Normandie donc, ainsi que dans la nouvelle école de cinéma (datant de l’an passé) de Besson qui se trouve à St-Denis ^^. Après, je ne pense pas que ce soit un « grand » film dans le sens classique du terme, mais il devrait être a priori divertissant. Maintenant, Besson fait du commercial, et tant pis quoi.

———————-

Titre : Don Jon (sortie sûrement un jour)

De : Joseph Gordon-Levitt

Avec : Joseph Gordon-Levitt, Scarlett Johansson, Julianne Moore, Tony Danza, Brie Larson

Synopsis Allociné : Jon Martello est un jeune homme athlétique, séduisant et séducteur. Ses amis l’appellent Don Jon en raison de son talent à « lever » une nouvelle fille chaque weekend, mais même les rencontres les plus excitantes ne valent pas les moments solitaires qu’il passe devant son ordinateur à regarder des films pornographiques. Barbara Sugarman est une jeune femme lumineuse, ravissante et un brin vieux jeu. Nourrie aux comédies romantiques hollywoodiennes, elle est bien décidée à trouver son Prince Charmant et partir avec lui sur son cheval blanc. Chacun ayant des attentes illusoires sur le sexe opposé, Jon et Barbara vont devoir lutter contre un monde de fantasmes véhiculé par les médias dans le but d’espérer trouver une véritable intimité.…

Qu’est-ce qui accroche ? : Un film de JGL avec JGL écrit par lui-même :’). J’aime bien la BA, elle est dynamique et on s’y prend. Bon, j’avoue, ça parle encore de sexe et d’addiction sexuelle, mais c’est pas grave, hein ? C’est JGL… Je pense que ça peut être touchant et drôle. Et pour une fois, Johansson embrasse son côté péripatéticienne (même si je ne suis pas convaincue du choix de l’actrice). Il a bien plu à Sundance, il est étonnamment bien noté sur IMDb, mais il reste à savoir si c’est parce que JGL est l’un des princes du net et que tous ses serfs l’ont suivi ou parce qu’il s’agit d’un vrai bon film indé sympa. Sa coupe de cheveux en tout cas est atroce :’D.

Actor’s Chart : Il s’agit donc bien du premier film de JGL en tant que réalisateur. En fait, il avait écrit le rôle de Barbara avec en tête Johansson, qui l’a accepté par la suite, donc il était ravi. Et moi déçue ‘-‘. C’était coolie en plus, il avait fait la demande sur son site hitRECord.org si les membres de la communauté voulaient être des figurants dans le film. Si j’étais Américaine, j’aurais carrément sauter sur l’occasion x’D. Dans tout le processus on a ressenti la générosité de JGL quoi ^^.

Un mars chargé en films…

Titre : Hansel & Gretel: Witch Hunters (sortie le 6 mars 2013)

De : Tommy Wirkola

Avec : Jeremy Renner, Gemma Arterton, Famke Janssen, Peter Stormare

Synopsis Allociné : Liés par le sang, Hansel et Gretel ont aujourd’hui soif de vengeance, et ils s’en donnent à cœur joie. Pourtant, sans le savoir, ils sont désormais victimes d’une menace bien plus grande que leurs ennemis : leur passé.

Qu’est-ce qui accroche ? : Déjà, je tais tous les cris qui rapprochent ce film à Abraham Lincoln, chasseur de vampires. Mais non, c’est pas parce que ce sont des « witch hunters » que forcément ça se rapproche. Le cast quoi !! Depuis le temps que j’attends de revoir Arterton (trop hâte de voir Song for Marion aussi !) sur un écran. Puis le film est court (1h30), donc j’espère qu’il sera dynamique et divertissant. Il est pas trop mal noté :’/, mais bon, on ne peut pas trop s’y fier. Puis honnêtement, les costumes m’ont l’air bien fait et ils n’ont pas l’air de se prendre au sérieux contrairement à d’autres films. Donc je pense que ça peut passer :’D. Et pour ceux qui seraient sceptiques vis-à-vis de la 3D, le film a été tourné pour, donc peut-être que ça pourra convenir… J’avoue que j’ai des doutes quand même :’/.

Actor’s Chart : J’ai rien d’autre à dire, vous avez vu qui il y a ? Sinon, le réal, Wirkola, je suis surprise qu’il ait été choisi pour ce film. Il fait plus des spoofs généralement, je suis donc curieuse de la manière dont il va gérer ça. J’ai un bon feeling :’D.

———————-

Titre : Cloud Atlas (sortie le 13 mars 2013)

De : Frère/sœur Wachowski, Tom Tykwer

Avec : Tom Hanks, Halle Berry, Jim Broadbent, Jim Sturgess, Ben Whishaw

Synopsis Allociné : À travers une histoire qui se déroule sur cinq siècles dans plusieurs espaces temps, des êtres se croisent et se retrouvent d’une vie à l’autre, naissant et renaissant successivement… Tandis que leurs décisions ont des conséquences sur leur parcours, dans le passé, le présent et l’avenir lointain, un tueur devient un héros et un seul acte de générosité suffit à entraîner des répercussions pendant plusieurs siècles et à provoquer une révolution. Tout, absolument tout, est lié.

Qu’est-ce qui accroche ? : La beauté de la bande-annonce ? Le titre mystérieux ? Le casting d’enfer ? Les réalisateurs ? Qu’est-ce qui ne donne pas envie, telle est la question. Je connais pas le bouquin, titré Cartographie des nuages en VF, et je doute de le lire un jour. Mais en tout cas, ça a bien l’air compliqué. Pas moins de six histoires différentes parallèles dans plusieurs espaces temps. Plusieurs acteurs sont repris pour jouer différents persos durant des époques différentes. Je suis vraiment curieuse, notamment au niveau des décors/maquillages etc. Ça peut vraiment être intéressant. En tout cas, ils ont bien réussi à rendre le tout intrigant.

Actor’s Chart : Depuis Speed Racer les frères (je sais plus comment dire maintenant que Larry est devenu Lana ‘-‘) Wachowski n’avaient pas fait grand-chose. C’est chose faite et ils retrouvent Hugo Weaving (depuis Matrix huhu). Twyker retrouve ici Ben Whishaw (hiii *_*) qu’il avait déjà fait tourner dans Le Parfum.

———————-

Titre : Oz: The Great and Powerful (Le Monde fantastique d’Oz en VF ; sortie le 13 mars 2013)

De : Sam Raimi

Avec : James Franco, Mila Kunis, Rachel Weisz, Michelle Williams, Zach Braff

Synopsis Allociné : Lorsque Oscar Diggs, un petit magicien de cirque sans envergure à la moralité douteuse, est emporté à bord de sa montgolfière depuis le Kansas poussiéreux jusqu’à l’extravagant Pays d’Oz, il y voit la chance de sa vie. Tout semble tellement possible dans cet endroit stupéfiant composé de paysages luxuriants, de peuples étonnants et de créatures singulières ! Même la fortune et la gloire ! Celles-ci semblent d’autant plus simples à acquérir qu’il peut facilement se faire passer pour le grand magicien dont tout le monde espère la venue. Seules trois sorcières, Théodora, Evanora et Glinda semblent réellement douter de ses compétences… Grâce à ses talents d’illusionniste, à son ingéniosité et à une touche de sorcellerie, Oscar va très vite se retrouver impliqué malgré lui dans les problèmes qu’affrontent Oz et ses habitants. Qui sait désormais si un destin hors du commun ne l’attend pas au bout de la route.

Qu’est-ce qui accroche ? : J’avoue qu’il ne me tente pas en fait. J’ai l’impression de revoir Alice in Wonderland, celui de Burton, et ça me plaît pas trop. Mais plus par curiosité, car les couleurs sont attrayantes et que l’histoire d’Oz, j’aime vraiment beaucoup. Puis au ciné, ça doit rendre pas trop mal malgré mon incompréhension devant le choix de Franco (tiens, son Springbreakers sort la semaine prochaine aussi). Encore une histoire classique qui est réadaptée à la sauce américaine nouvelle. Je compte donc principalement sur la beauté de l’image et les prestations des autres actrices. En effet, plus de lion peureux ou d’épouvantail ou encore de bonhomme en fer blanc. Ils ont transposé ces personnages dans d’autres « rôles ». On verra…

Actor’s Chart : J’aime pas Raimi. Il fait partie des Sam que je n’aime pas (Mendes par exemple x’). Et il a fallu qu’il choisisse l’un de sa clique, vu que Franco a déjà joué dans sa première trilogie Spiderman. N’oublions pas que ça reste un Disney, donc je ne suis pas sûre qu’on puisse avoir de grandes attentes (quoi que, je défends bec et ongles John Carter x’D). Oh, n’oublions pas que la chanson thème du film (Almost Home) est l’œuvre de Mariah Carey.

———————-

Titre : Warm Bodies (sortie le 20 mars 2013)

De : Jonathan Levine

Avec : Nicholas Hoult, Teresa Palmer, Rob Corddry, Dave Franco

Synopsis Allociné : Un mystérieux virus a détruit toute civilisation. Les rescapés vivent dans des bunkers fortifiés, redoutant leurs anciens semblables devenus des monstres dévoreurs de chair. R, un mort-vivant romantique, sauve contre toute attente Julie, une adorable survivante, et la protège de la voracité de ses compagnons. Au fil des jours, la jeune femme réveille chez lui des sentiments oubliés depuis longtemps… Elle-même découvre chez ce zombie différent autre chose qu’un regard vide et des gestes de momie…  Perturbée par ses sentiments, Julie retourne dans sa cité fortifiée où son père a levé une armée. R, de plus en plus humain, est désormais convaincu que sa relation avec Julie pourrait sauver l’espèce entière… Pourtant, en cherchant à revoir Julie, il va déclencher l’ultime guerre entre les vivants et les morts. Les chances de survie de ce couple unique sont de plus en plus fragiles…

Qu’est-ce qui accroche ? : Ils n’ont pas peur du cliché ! R et Julie ? Roméo et Juliette ? Eh oui, une énième histoire d’amour de morts-vivants et d’humain mais cette fois-ci inversée. Levine est celui qui a réalisé le superbe 50/50 avec JGL… Honnêtement, je n’ai vraiment pas trop de doutes, je sais que ce sera drôle et malgré le cliché, ce sera très original. Même avec l’horreur il avait réussi à faire un film intéressant Tous les garçons aiment Mandy Lane… Et pour une fois, on a le point de vue du zombie :’). Donc pensées et tout. C’est l’originalité du roman aussi (oui, c’est encore une adaptation x’).

Actor’s Chart : Rob Cordddddry ! C’est un peu le Simon Pegg américain je trouve, du coup, je me dis que ça peut peut-être le Shaun of the Dead US x’D. Je ne pense pas, mais ça peut être pas mal. Et sinon, le petit Franco sort un film une semaine après son frère :’). Bon, la bataille est perdue d’avance… mais quand même !

———————-

Titre : The Place Beyond The Pines (sortie le 20 mars 2013)

De : Derek Cianfrance

Avec : Ryan Gosling, Bradley Cooper, Eva Mendes, Rose Byrne, Ray Liotta

Synopsis Allociné : Cascadeur à moto, Luke est réputé pour son spectaculaire numéro du «globe de la mort». Quand son spectacle itinérant revient à Schenectady, dans l’État de New York, il découvre que Romina, avec qui il avait eu une aventure, vient de donner naissance à son fils… Pour subvenir aux besoins de ceux qui sont désormais sa famille, Luke quitte le spectacle et commet une série de braquages. Chaque fois, ses talents de pilote hors pair lui permettent de s’échapper. Mais Luke va bientôt croiser la route d’un policier ambitieux, Avery Cross, décidé à s’élever rapidement dans sa hiérarchie gangrenée par la corruption. Quinze ans plus tard, le fils de Luke et celui d’Avery se retrouvent face à face, hantés par un passé mystérieux dont ils sont loin de tout savoir…

Qu’est-ce qui accroche ? : La BA me fait vraiment penser à un Drive à moto (sachant que je n’ai pas trop aimé Drive). Sauf qu’au lieu de la classe Carey Mulligan, on a une redneck en la personne d’Eva Mendes… A la différence près que je n’ai pas l’impression de tout voir dans la BA et qu’il y a une autre histoire derrière l’histoire. Ben ouais, on voit leurs fils quoi (d’ailleurs, super choix de Dane DeHaan :’D). En plus, la tendance maintenant c’est de dire que Gosling est trop bien, donc bon, je ne suis qu’une victime de la société, je vais mater ça (même si j’avoue, j’y vais plus pour Rose Byrne en attendant I Give It A Year x’D). En tout cas, je ne doute pas de la beauté des cascades à moto, ni de la violence qu’il y aura dans le film.

Actor’s Chart : C’est la deuxième collaboration de Cianfrance et Gosling puisqu’il n’est nul autre que le réalisateur de Blue Valentine. J’ai un peu peur que ce soit trop torturé du coup :’/. J’espère que non… Si ça pouvait être un bon film. J’ai vraiment l’impression que Gosling et Cooper sont les deux étoiles montantes, les révélations du cinéma américain de ces deux-trois dernières années ><. J’ai du mal…

———————-

Et encore, je n’ai pas mentionné This Is 40 d’Apatow, ni Jappeloup avec et de Guillaume Canet (dont j’ai vu la BA tout à l’heure, et au secours, on voyait tout le film, ça ne donne plus du tout envie si on avait une petite envie au départ), le second opus de G.I. Joe, Jack le Chasseur de Géants (encore avec Nicholas Hoult), Arnaque à la carte la nouvelle comédie avec Jason Bateman et Melissa McCarthy etc.