Je veux pas aller au ciné, j’ai pas le moral, je suis fatiguée…

Titre : States of Grace (VO : Short Term 12 sortie le 23 avril alors que ça fait six mois aux US)

De : Destin Cretton

Avec : Brie Larson, John Gallagher Jr., Kaitlyn Dever, Rami Malek…

Synopsis Allociné : Sensible et déterminée, Grace est à la tête d’un foyer pour adolescents en difficulté. Parmi les jeunes membres de son équipe, diversement expérimentés, la solidarité et le bon esprit sont de mise. Jusqu’à l’arrivée soudaine d’une fille tourmentée qui ignore les règles du centre et renvoie Grace à sa propre adolescence… pas si lointaine.

Qu’est-ce qui accroche ? : Festival indés ! Il en a écumé, et du coup, ça donnait vraiment envie. Puis le sujet est assez chouette. Je l’ai déjà vu, mais même avant de le voir, il y a une véritable humanité qui se dégage du film. En plus, il ne dure pas 2h x’). Un bon petit film indépendant comme on les aime, beaucoup de douceur, on se pose des questions, on découvre des choses.

Actor’s Chart : En fait, ce film reprend le premier court-métrage que le réalisateur avait fait. Même titre, il y a juste un acteur dedans qui est le même, et sinon tout le reste du cast a changé. Il s’est inspiré de sa propre expérience (en gros, il a été éducateur spécialisé quoi, super). Le tournage a duré en tout et pour tout 20 jours, c’est assez rapide, mais vu leurs moyens limités, c’est normal pour un film indépendant. Et vu l’emploi chargé des autres acteurs (The Newsroom pour Gallagher, des films pour Malek vu récemment dans Need for Speed, et les futurs projets de Larson…) ça paraissait normal.

———————-

Titre : Godzilla (sortie : 21 mai 2014)

De : Gareth Edwards

Avec : Bryan Cranston, Aaron Taylor-Johnson, Elizabeth Olsen, Ken Watanabe…

Synopsis Allociné : Le monstre le plus célèbre au monde devra affronter des créatures malveillantes nées de l’arrogance scientifique des humains et qui menacent notre existence…

Qu’est-ce qui accroche ? : Voilà quoi. Vous avez vu qui il y a et de quoi parle le film x’D ? C’est assez intrigant, je dois admettre. Le dernier film qui reprenait un peu la mythologie japonaise, c’était Pacific Rim qui était plutôt joli à regarder. Là, avec Godzilla, et bientôt Les tortues ninja, on peut presque s’attendre à ce qu’il refasse un Astroboy *sort* ou qu’ils s’attaquent aux Gundam haha. Le pire, je pense que les Gundam ça marcherait d’enfer, un mélange entre Transformers et un buddy movie x’D.

Actor’s Chart : C’est étrange de le voir Cranston. Un vrai caméléon, je suppose. Les gens doivent le voir comme Walter White et non plus comme papa Malcolm ? En tout cas, avec des cheveux, c’est toujours mieux :’D. Sinon, pour dire que Godzilla c’est une vraie institution au Japon, ils me font penser aux Bioman… Ah oui, et je ne comprends pas le délire des directeurs de casting en ce moment. J’ai l’impression que tous les frères/sœurs finissent par être amants dans un autre film… En l’occurrence, c’est pour Olsen et Taylor-Johnson qui vont jouer des jumeaux dans le prochain Avengers ^^’.

———————-

Titre : X-Men: Days of Future Past (sortie : 21 mai 2014)

De : Bryan Singer

Avec : TROP DE GENS ceux des anciens et des nouveaux, vraiment trop de gens.

Synopsis Allociné : Les X-Men envoient Wolverine dans le passé pour changer un événement historique majeur, qui pourrait impacter mondialement humains et mutants…

Qu’est-ce qui accroche ? : PFFF. Je vais faire ma fangirl, mais encore une fois, les acteurs quoi. Y en a trop pour les nommer… En plus, Singer reprend les commandes ce qui promet. Puis le premier du sequel, c’était le seul des X-Men que j’ai vraiment aimé, les autres m’ont toujours semblé trop gentillets voire trop épiques. Ou alors c’est parce qu’il y a des Anglais dans le casting… Mais rien que la BA donne envie, de beaux effets, des belles couleurs. Après, il faut que ça reste cohérent (j’entends pas cohérent par rapport aux comics ou autre, personnellement, je m’en fiche, mais cohérent au sein du film x’).

Actor’s Chart : Tiens, récemment j’ai lu une news comme quoi Anna Paquin ferait partie quand même des bonus du DVD. Super… *ironique* Ah oui, comment Omar Sy a réussi à se retrouver là-dedans sérieusement x’D ? Bizarrement, contrairement à Dujardin, je doute qu’il prenne la grosse tête :’). Et autre ironie du sort, dans ce film, le perso de Vif-Argent est joué par Evan Peters (le petit génial découvert dans American Horror Story) alors que le même perso est repris par Taylor-Johnson *beurk* dans les Avengers… Tout ça parce que X-Men est un produit de la FOX –‘.

———————-

Titre : Nos étoiles contraires (sortie : 20 août 2014 VO : The Fault In Our Stars)

De : Josh Boone

Avec : Shailene Woodley, Ansel Elgort, Laura Dern, Willem Dafoe…

Synopsis Allociné : Hazel Grace et Gus sont deux adolescents hors-normes, partageant un humour ravageur et le mépris des conventions. Leur relation est elle-même inhabituelle, étant donné qu’ils se sont rencontrés et sont tombés amoureux via un groupe de soutien pour les malades du cancer.

Qu’est-ce qui accroche ? : En fait, Woodley était dans une lancée indépendante avant la sortie de Divergent là… J’ai l’impression que ce film est le penchant des histoires à la Spectacular Now, The Perks of Being a Wallflower et tous ces films initiatiques particulièrement beaux :’). Il y a un mal-être quelque part, chez le héros, et l’autre va lui redonner le goût à la vie. Et c’est juste beau. Ça sonne plus ou moins juste, mais c’est beau.

Actor’s Chart : Encore un autre exemple d’amants passés à frère/sœur (dans Divergent). C’est un peu étrange x’D. C’est tiré d’un bouquin pour jeune adulte (comme on le dit si bien) de John Green qui a très bien marché.

———————-

Titre : Salsa Fury (de la VO Cuban Fury sortie inconnue)

De : James Griffiths

Avec : Nick Frost, Chris O’Dowd, Rashida Jones, Olivia Colman…

Synopsis Allociné : Malgré un grand manque de confiance en lui et des kilos en trop, Bruce Garrett a le coeur qui bat passionnément (mais secrétement) pour la salsa. Vingt-deux ans après avoir abandonné la danse, il rencontre Julia qui lui fait réaliser à quel point sa vie est devenue lisse et monotone. Pour elle, il va affronter sa timidité et raviver sa flamme latine…

Qu’est-ce qui accroche ? : Parce qu’une ronde des BA n’est pas une ronde sans film àlacon dont personne n’a jamais entendu parler x’D. Mon dévolu s’est jeté sur celui-là car Nick Frost est juste hilarant en règle générale. Alors si on rajoute un Chris O’Dowd et une Rashida Jones (Ann Perkins!) soutenue d’une Olivia Colman, j’ai bon espoir pour l’humour du film :’D. Majoritairement anglais, avec une petite américaine au milieu, un sujet qui va permettre pas mal de comique burlesque. Ouais, je le sens bien, puis rien que pour la salsa haha.

Actor’s Chart : Bon, on n’est pas dans une comédie du duo Frost/Pegg, mais il fait quand même un cameo durant le film. Ça se veut léger, donc il ne faut pas s’attendre à des miracles.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s