« I’m more logistics and you know… back-up. » – Connor Temple (« Primeval »)

Je suis tombée récemment sur son court-métrage (mis en avant par Virgin Media Shorts) Little Larry, et ça m'a fait repenser au personnage. Andrew Lee Potts... C'est vrai, il n'a pas fait beaucoup de choses connues. Mais c'est l'intérêt, non ?

Déjà, c’est un Anglais. Donc il a la classe. Il a commencé très jeune, sans être trop passé par la case théâtre contrairement à beaucoup de British. On a pu le voir dans un épisode de Band of Brothers, mais je ne pense pas qu’il ait marqué les esprits à ce moment là. Puis il a fait d’obscurs films outre-Manche qui n’ont pas dépassé l’espace d’eau. Bref, Andrew Lee Potts, c’est un petit sourire malicieux, une maîtrise de son jeu, une nonchalance anglaise doublée d’une intensité intrigante.

J’admets, ma première connaissance s’est faite avec Primeval (aka Nick Cutter et les portes du temps ou réduit aux Portes du temps en VF x’). Donc tardivement. Mais qui n’aime pas le petit Connor Temple ? Quand il fait son geek tout mignon :’O ?! Quand on chasse le naturel, il revient au galop. Pour dire que tout de suite, on a l’impression qu’Andrew Lee Potts EST Connor Temple. Et du coup, ça donne une certaine authenticité au personnage. Sa maladresse, sa timidité, sa gentillesse, son humour. Le seul problème étant que Primeval ne soit pas très connu (enfin, si, pour une chose, son changement de titre VF ridicule), et le talent du petit Pottsy était donc bien caché. En plus, il jouait un rôle secondaire dans les premières saisons, mais il a carrément pris du galon, et le show tourne désormais autour de lui et d’Abby. Effectivement, les effets spéciaux sont loin d’être top, mais c’est le style anglais et on s’y fait. La série est assez divertissante, même si assez redondante. Du coup, tout repose sur les personnages. On pourrait croire que Connor n’évolue pas, à toujours être dans le rôle du larron, mais au final, il a pris du galon, et on découvre son aspect agent de terrain. En plus, comme Pottsy sort avec Hannah Spearritt sa partenaire de Primeval, ça renforce l’image qu’il soit Connor et elle Abby… Oui, c’est commun que les acteurs d’une série sortent ensemble hihi. Ah oui, il reprend également son rôle dans le spin-off américain Primeval: New World sur SyFy. J’ai pas encore eu le temps de voir ce que ça donnait, mais c’est par l’équipe de Sanctuary/SG en gros.

Ma révélation s’est vraiment faite dans Alice. Ce téléfilm de SyFy en deux parties de 2009 sorti presque en même temps que le film de Tim Burton. Où il jouait un Hatter infiniment plus brillant que Johnny Depp. Le sarcasme comique se substitue à l’excentricité exagéré. Il arrive à insuffler un vent nouveau chez ce personnage connu. Le monde d’Alice est juste hyper moderne. Le concept revisité était carrément plus intrigant qu’une vulgaire adaptation du roman de Lewis Carroll. Non seulement au niveau visuel où on avait des buildings dignes d’un rêve d’Inception, avec la complexité des labyrinthes, mais également au niveau de l’image où les couleurs étaient carrément plus appréciables qu’un sombre Alice au pays des merveilles. Globalement, c’était toujours la même histoire traditionnelle, une Alice qui va sauver Wonderland. Les autres personnages connus vont un peu être librement adaptés. Déjà, plus aucun animal ! Hallelujah ! Les êtres humains de « notre monde » sont kidnappés pour produire des « émotions » qui sont les nouvelles drogues tendance. Hatter est un mec débrouillard beau gosse, qui va devoir se coltiner Alice (j’avoue, bonne alchimie avec Caterina Scorsone) dans sa quête pour retrouver son fiancé (qui s’avère être de Wonderland) qui lui a remis une bague cruciale pour la Reine de cœurs. Alors certes, pas de Helena Bonham Carter, mais une Kathy Bates excellente :’). Dans le style, je suppose qu’on peut dire que c’est un peu comme Tin Man, la version olélé d’Oz avec Zooey Deschanel. Sauf que ce dernier téléfilm était totalement raté alors qu’Alice est super malgré, encore une fois, des effets spéciaux cheap.

C’est sa sœur ^^. J’ai le même bonnet panda \o/.

J’ai ensuite appris qu’il était le fondateur d’une petite boîte de production appelée Keychain. Il réalise des courts-métrages avec des amis (et sa sœur). Ce n’est pas un site contributif comme le hitRECord de notre bien-aimé Joseph Gordon-Levitt, mais la communauté y ressemble un peu. Des artistes de ci et là, Lee Potts se faisant appelé Pottsy (si c’est pas chou) alors que JGL se fait appeler Joe, et qui propose des créations originales. Son premier court, intitulé Blood on benefits est disponible sur YouTube. Et c’est pas vraiment de la gnognotte. Dans un genre slasher, il y a de la tension et j’avoue que c’est pas du tout mon genre. S’il n’y avait pas eu Carey Mulligan dedans, je l’aurais totalement zappé. Mais j’avoue, la réalisation, les « photos », c’est quand même pas mal (puis l’accent anglais :’D). Little Larry (disponible également sur leur site) est beaucoup plus chouette :’).

Ça me fait un peu marrer, comme il joue pas mal dans des mauvais films d’horreur, je zieute de loin seulement ce qu’il fait. Je me rappelle Red Mist, s’il n’y avait pas eu Katie McGrath au générique en plus de lui, jamais je n’aurais regardé. C’était assez nul :’D. Mais Pottsy mérite vraiment de se faire connaître !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s